20 septembre 2017

Tangage, roulis et autre bris

  [image provenant de Vogue Italia et retatouillée par mes soins ]   Je suis de celles Qui dansent avec les ombres Et lorsque l’aube dessine les contours D’un jour nouveau, lisse et sans amour Je me replie Sur mes décombres   Je promène mon ennui dans les ruines De ma psyché bien élevée Je sens sur ma peau courir la bruine Une langue depuis longtemps oubliée Murmure un ordre ancien Que je veux ignorer, en vain   Je suis de celles qui pourrissent à l’écart Les yeux tournés vers les heures... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mai 2017

Petite et sans ombre

[Ian Cumberland "Distance" ]   Mes rêves me rappellent à l'ordre Ils m'intiment de leur voix grave De revenir à moi-même, D’aller dans la bibliothèque en désordre Chercher Lorenzaccio Et son petit couteau Je m’en servais naguère Pour me curer les veines Ebauchant dans mes rimes Des rêves immobiles Je croyais vivre et maintenant je suis amère Je flotte entre deux univers Je sens l’un presqu’envolé L’autre désintégré Alors je creuse et je tombe Je me fais petite et sans ombre Sans voix Et sans envie.   ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2016

Fuite amniotique et produits dérivés

    Platitudes enchaînées à des espoirs brisés, je cherche un oubli éphémère dans le verre en équilibre sur le bord de la baignoire, heures désespoir. J’ai  jeté sur le sol les vestiges de ma vie d’autrefois, ajustés calibrés, éparpillés déchirés, le petit radiateur électrique voile le son de la télé dans l’autre pièce, je ferme à clé, pour un répit non quantifiable j’ai tourné la pendule posée sur la chaise de bébé, je veux qu’il soit nuit je veux minuit, je m’engloutis, Atlantide en ruine dans une eau fétide où... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 mai 2016

Jours de fête

  C’est la fête chez la baba ! Saignée à blanc elle tend les bras Scorpions salamandre et vipère Venez donc, mordez sa chair Gouteuse et tendre Elle est à terre Sa face n’est plus qu’ornière Distendue et amère C’est la fête dans l’isba ! Un incendie froid l’a ravagée Démons sans ombre, pieuvres, araignées Venez, crochetez ses serrures Explosez sa denture Sa bouche n’est plus qu’un puits Ouvert sur les enfers Une eau morte dégouline En puanteurs intimes C’est la fête chez la sorcière ! Elle... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 12:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2016

Rushes

  J’ai passé une bonne partie de la journée à babayaguer, à relire d'anciens textes, à regarder de vieilles photos. Sur la petite table du salon un cahier grand format ouvre sur une double page les échos d'une autre vie. Ma fille nouvelle née grimace à l’objectif, en regard une écriture appliquée,  des chiffres de pesée soigneusement notés, les heures des tétées, diversification alimentaire et angoisses de jeune mère. Une vie la mienne. Je feuillette le cahier, je fouille des tiroirs, prise de frénésie j’étale de vieux... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 février 2016

Contes à dormir debout

[illustration : Bilibine Vassilissa la très belle,  -conte russe dans lequel figure la sorcière Baba Yaga ]   Nourrie à la petite cuillère De tes rêves Je traverse un jardin urbanisé Un oiseau mort sur le chemin Me tend sa chemise D’écorché Derrière les grilles de l’immeuble Deux vieux se numérotent l’air de rien Et je fredonne par intermittence Mon destin   Je vis Ne sommes-nous donc Que ces liens Cage subtile Qui nous tient Je rêve les cavaliers Et leurs sirènes Leurs chants noyés Et leurs... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 janvier 2016

Chimèrothérapie

  [illustration -quand ça voudra bien fonctionner !! - Jerry Ueslmann, small woods where i met myself, 1967]   Hideuse et magnifique Elle vit dans la fange D’un palais hypnotique Sa joue est d’albâtre Et quand de sous sa frange Giclent ses yeux bleus Ton cœur cesse de battre Son tempo capricieux   Est-ce par hasard Que tu l’as reconnue Lorsqu’elle embrassait le brouillard Longue et nue ?   Le givre de tes songes Perle à ses paupières Et sous ta langue fond Sa marque au goût de mer  ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 mai 2015

Atrophie cerebelleuse

  Je ne sais plus ce que parler veut dire, j’ai oublié comment vomir, j’ouvre la bouche et  je grogne des mots qui flottent un long moment dans le vide, avant de m’écraser sous les remparts de ta conscience.  Mon esprit s’atrophie.  Bras et jambes brisés je me traîne dans les douves  de mon âme à sec, je cherche des yeux un appui quelque  part mais je ne vois qu’un désert aride. Je pourrais rester là, à vivoter des aumônes de l’existence, blanchie nourrie logée, à regarder ailleurs le soleil se... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 juin 2014

Macabre gardienne

    illustration: Jaroslaw Datta, dégottée sur http://sweetdreamsart.centerblog.net/rub-jaros-aw-datta-.html   La babayaguerie du jour est venue après que j'aie retatouillé la gerbe précédente. J'ai voulu savoir si je pouvais encore faire ça, m'allonger sous la férule de celle qui dans ma tête mène une danse macabre et folle. J'ai retrouvé ce plaisir des mots à caresser ma noirceur  de papier jusqu'à ce qu'elle vienne. Savoir que, installée dans un wagon tout confort, je peux encore desendre en rappel... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 13:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 juin 2014

Apportée par le vent

  Quels chiens aveugles as-tu lancés après moi ? Crois-tu leur odorat assez décuplé pour suivre ma trace Jusqu’aux abîmes où je m'efface? Quel rat hermaphrodite As-tu glissé dans mon lit? Crois-tu ses geignements  efficaces À enchanter  mes nuits ?   J’ai pris pour habitude De dormir nue au lit de la rivière Dont le sombre chant émane des Enfers… Le Styx m’est devenu familier Depuis que j’ai compris que tu ne sauras jamais Suivre le pas d’une Eurydice fanée…   Quels insectes immondes ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,