10 novembre 2017

Le murmure des fontaines

    La tombe s’est ouverte et j’ai croisé les doigts  Pour que remontent ceux que je croisais autrefois  Quand écrire scarifiait mes journées  Quand j’étais ivre  Et me donnais  Sur le pont du bateau j’ai croisé des aurores  Cinglantes et chamarrées  Je me suis crue invincible  Enfin nue  J’ai dansé sur des airs nouveaux  Dont les vers sinuaient sous ma peau  La vapeur nouvelle m’était montée à la tête  Devant moi le sol ouvert m’avait promis  ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juillet 2017

Effroi

[illustration : Brooke Shaden ; site ici : http://brookeshaden.com/about/ ]   Ces derniers jours ont été rudes  J’ai prié alors que je ne crois pas  Je voudrais retrouver les eaux tiédies du marais,  Arracher les ronces  A m’en ôter la peau des mains  Scarifier mes peurs en chemin  Laisser glisser hors de ma bouche  Les mots d’angoisse  Le bruit sournois des mouches  Mon corps se ratatine sous la couette  J’ai froid  Pourtant la fenêtre est ouverte  ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mars 2017

Intérieur Crépuscule

[variation sur le  texte précédent ; avec toujours en illustration une oeuvre de Jennifer Cronin. Je pense qu'on utilise le même gel douche ... ]   La lumière coule entre la porte et le mur La maison vit les dernières heures d’un jour triste Tu viens mourir dans l’interstice   Comment on sait que c’est fini ? Que la fosse est couverte Que les sales peurs les errances les cauchemars Y sont bien clos pour jamais ?   Je suis sur le départ Il n’y a pas de hasard Tu restes planquée Assise et tu... [Lire la suite]
20 mars 2017

A suivre

  [Pour accomagner cette babayaguerie balnéaire, une oeuvre de Jennifer Cronin ; site ici. ]   Intérieur-crépuscule. La lumière coule entre la porte et le mur, la maison vit les dernières heures d’un jour triste qui vient mourir dans l’interstice. La lumière étouffée du plafonnier révèle la poussière sur le sol, là un tapis élimé, sur la chaise entassés les nippes de la journée. Elle a remonté ses genoux contre la poitrine, souvenir. LA FILLE DANS LA BAIGNOIRE : Comment on sait que c’est fini ? Hein,... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 octobre 2016

Les longues cordes

    Les longues cordes Me gardent prisonnière Dans ma bouche fermée Les cris tombent en poussière Des batteurs éclectiques Ont monté mon âme En neige émotionnelle Et je valse à mi-temps Sur le tempo cruel D’un crincrin mourant   J’entends de loin en loin Un geignement étrange Un grincement qui dérange Quelque chose qui sort Quelque chose qui mord Et qui prend de l’ampleur Sur l’archet des douleurs   J’ai monté mon âme En neige de femme Dans ma bouche le sang Se mêle aux arpèges Et je... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 juin 2016

Soyez nombreuses, pour de nombreux demains.

    La femme zombie se tient assise à l’écart, droite et glacée. De la main elle me fait un signe discret, comme pour me dire : tu vois je suis loin mais je suis là .Tu n’en as pas fini avec moi. Alors que toute la journée je babayague fond de marais, que je picore entre les dents de la psyché les miettes que je veux bien considérer, il est vite  16 heures, un dernier coup de fil à passer, celui-là juste à côté ; voix professionnelle et efficace, je note scrupuleusement la proposition que l’on me fait, qui va... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 février 2016

Sous le scalpel

[image glanée sur le net, mais dont je ne connais pas l'auteur]       Curieuse créature Pareille à tout autre Et pourtant dissonante Enflée de mots non dits Curieuse avanie     Il faudra un jour M’ouvrir la panse Sans anesthésie Les mains gantées d’un infirmier Installeront le goutte à goutte A mon bras perleront non pas des croutes Mais les fantômes perdus de mes doutes Phrases rances Mots abscons et non compris Verdicts péremptoires Et gerbes non vomies   Il faudra je te le... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 janvier 2016

Flic Flac

  * le flic-flac est un pas issu de la danse folklorique et de caractère, qui part d'un dégagé à la position seconde, on ferme en position cinquième (devant ou derrière) puis coupé, fermé en cinquième, jeté à la position seconde, fermé en position cinquième devant si on avait fermé derrière la première fois, derrière dans l'autre cas puis coupé. Si on ferme devant en premier le flic-flac est en dehors, sinon il est en dedans. (l'ami Wiki) Bon j sais pas vous mais moi  j'y comprends que couic vu que danseuse je ne suis... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 septembre 2014

595 maux et quelques ratures

  [illustration tirée de "Million Dollar Baby"]   Je porte encore les traces de la lutte,  la camisole étroite force mon âme, ma main n’a pas tremblé devant la flamme - cendres et servitude. J’ai réclamé des comptes, tracé des lignes d’hébétude, me dénudant sans honte, moi qui étais si prude. Un tissu cicatriciel marque encore ma chair en lignes vives je me souviens du plaisir à cet endroit tendre où tu glissais le scalpel lorsque j’ai su m’ouvrir, je me souviens de la colère lorsque je planifiais la... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,