29 décembre 2017

Vue du ring

  Mes doigts sont vert pastel, drôle de maladie, d’espoir à tire d’elle. J’ai remisé mes cendres dans la boite noire d’un appareil scratché en vol, j’ignorais sa destination, de toute façon. Dans le casque le poète aux yeux gris dit ça roule, lady, engloutis-moi, et la maison silencieuse fait bulle autour de moi. Je tape vite, sans effort, pas assez fort, une lettre sur deux seulement s’affiche sur l’écran, cela m’amuse, ma muse, je corrige la ligne précédente, les syllabes inversées racontent une autre histoire, celle où mes... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 décembre 2017

au Bujo !

  La semaine a laissé des traces, fatigue diffuse, intellectuelle autant que physique. Un microbe hivernal s'est invité et me donne à voir le monde à travers un voile, j'entends des sons étouffés, et je me sens mi-frissons mi-glaçons. Bref, décembre. Devant moi, une trousse en cuir crasseux dégorge ses crayons  aux couleurs vives  et un feutre noir. J'ai relégué les cahiers à petits carreaux sur les étagères déjà bien encombrées de mon bureau. Et j'ai commencé un "bujo", un bullet journal - une sorte... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 novembre 2017

Le murmure des fontaines

    La tombe s’est ouverte et j’ai croisé les doigts  Pour que remontent ceux que je croisais autrefois  Quand écrire scarifiait mes journées  Quand j’étais ivre  Et me donnais  Sur le pont du bateau j’ai croisé des aurores  Cinglantes et chamarrées  Je me suis crue invincible  Enfin nue  J’ai dansé sur des airs nouveaux  Dont les vers sinuaient sous ma peau  La vapeur nouvelle m’était montée à la tête  Devant moi le sol ouvert m’avait promis  ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 octobre 2017

Rencontre matinale

[illustration : Shaun the sheep ]   Je l’ai reconnu tout de suite, avec sa touffe de cheveux jaunes et sa salopette pattes d’eph. Il m’avait tellement agacée, celui-là, quand j’étais petite, avec ses  questions et ses aphorismes. Peut-être parce que je sentais qu’il n’était pas authentique, une supercherie bien illustrée  à laquelle une grande personne prêtait sa voix, de façon certes réussie mais tout de même. Ce n’est qu’adulte que j’ai commencé à apprécier sa fausse simplicité, peut-être étais-je moins affûtée. A... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2017

Pourquoi écrire* ?

...je sais que je ferai un article à ce propos (ou pas ), j'ai juste envie de poster ici une phrase lue dernièrement ... * alors qu'on peut manger de la glace au chocolat, crapahuter dans les feuilles mortes, aller  à un concert, bouquiner devant un feu de bois, danser sur une valse noire, manger de l'osso bucco, aller chez et non au coiffeur, commencer (ou finir) une thérapie, rester toute la journée au lit, rêver sa vie, offrit un bon "une journée parfaite" et l'utiliser -ou pas - étendre les draps... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2017

bababla d'automne

    [illustration : Lisa Vanin ; d'autres oeuvres ici] Petit coup de mou...dire que j'y crois encore (j'y croâââââ  encore .... ) serait uuuuun peuuuu fooooort ...une crise d'à quoi bon serait plus juste pour qualifier ce que je ressens.  Certes je prends toujours plaisir à feuilleter les pages de ce blog - plaisir quoique, les plus noires je les évite, elles sont là, c'est moi sur la ligne qui m'a conduite ici et maintenant, l'instant T comme Tétanisée, ça m'a toujours fait marrer l'instant T, quand j'étais... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mars 2017

Le goût de la gerbe

[illustration : Tin Can Forest - collectif d'artistes canadiens ] C’était facile et le goût des mots que je viens de gerber m’écœure. Il m’est si simple de bagayer toujours sur le même remugle. Des images sans grande originalité suivent le cours du marais, et de mes doigts coulent un verbe enflé. Je voudrais me claquer me saigner m’exploser écrire en sniper verbal mais tout ce qui vient sonne creux Mais j’aime trop ce goût dans ma bouche Trois jours que je me vautre dans une noirceur apprivoisée Car ce qui est dessous ne me vaut... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mars 2017

Ouvrage de dame

    Je tricote et je tri-cœur Un coup entre les côtes Et même pas peur    Le calembour, le savais-tu mon âme,  Est la paillasse crade Où le désespoir s’essuie les pieds Quand la vie est en rade Il m’a tendu son bras décharné Il y a déjà quelques années Et j’y ai planté joyeusement  L’aiguille de mes tourments    J’ai pompé à rebours un sang pâle Qu’il sera toujours temps de  rembourser Lorsque la lividité cadavérique se sera installée Le savais-tu mon âme La métaphore... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2017

Giboulée

[surreal collages par Sammy Slabbinck]   Un lundi de reprise … la maison s'est vidé, j'ai le casque sur le crâne et je m'accorde quelques instants pour babayaguer... peut-être en avais-je un peu perdu l'habitude. J'ai la nostalgie non pas de la gadoue (quoique, aussi) mais de ces temps révolus où la baba joyeuse et désespérée ici venait se livrer, étaler ses tripes au petit déjeuner en couches généreuses trempées dans le café…allez roule lady ... et les filles des banshees  ont renfilé leur jean et filent... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 février 2017

échographie

j'ai dans les doigts un texte pas encore écrit un texte qui  parlera  de vie d'étape d'arrivée et de départ aussi de deuils à faire de colère de passé de présent   un texte autour duquel je tourne depuis les cartes mentales posées à même le plancher jeudi dernier dans ce petit bureau où je me suis pendant  4 ans 4 longues difficiles éprouvantes riches années ce petit bureau où je me suis vidée   ce texte j'ai peur de l'écrire c'est la peur qu'a la mère la main sur son ventre plein... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,