20 septembre 2017

Tangage, roulis et autre bris

  [image provenant de Vogue Italia et retatouillée par mes soins ]   Je suis de celles Qui dansent avec les ombres Et lorsque l’aube dessine les contours D’un jour nouveau, lisse et sans amour Je me replie Sur mes décombres   Je promène mon ennui dans les ruines De ma psyché bien élevée Je sens sur ma peau courir la bruine Une langue depuis longtemps oubliée Murmure un ordre ancien Que je veux ignorer, en vain   Je suis de celles qui pourrissent à l’écart Les yeux tournés vers les heures... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2017

Jardinage en nocturne

[en illustration, une oeuvre du peintre japonais Hasui Kawase, 1883-1957]    Mes mots de nuit sont en jachère  J’ai laissé le piochon devant la porte ouverte  Sous mes ongles un peu de terre  Témoigne des travaux en cours   Je me souviens des soirs  Humides et lourds  Où les mots épongeaient sans savoir Mes sanglots sourds   Je suis la terre en friche  Où quelques fleurs sauvages  Ont poussé malgré tout   Le soir déploie ses parfums riches  Entre les... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 mai 2017

en chantier

[image : Oleksandr Hnatenko ]   En chantier de vous trouver par là la tête dans le caniveau et le cerveau à l'avenant dégouttant ses ombres sales pigeant que dalle et puant   En chantier un pauvre calembour quelques mots gerbés sur le clavier non-retour la boite à outil éventrée tripaille recomposée incapacité d'agir gésir un verbe obsolète pour dire l'incapacité d'agir l’inertie dans ma tête   Le chantier  est interdit aux personnes non habilitées qui n’ont pas sur leur chair épinglée la... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mars 2017

Ouvrage de dame

    Je tricote et je tri-cœur Un coup entre les côtes Et même pas peur    Le calembour, le savais-tu mon âme,  Est la paillasse crade Où le désespoir s’essuie les pieds Quand la vie est en rade Il m’a tendu son bras décharné Il y a déjà quelques années Et j’y ai planté joyeusement  L’aiguille de mes tourments    J’ai pompé à rebours un sang pâle Qu’il sera toujours temps de  rembourser Lorsque la lividité cadavérique se sera installée Le savais-tu mon âme La métaphore... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2017

Giboulée

[surreal collages par Sammy Slabbinck]   Un lundi de reprise … la maison s'est vidé, j'ai le casque sur le crâne et je m'accorde quelques instants pour babayaguer... peut-être en avais-je un peu perdu l'habitude. J'ai la nostalgie non pas de la gadoue (quoique, aussi) mais de ces temps révolus où la baba joyeuse et désespérée ici venait se livrer, étaler ses tripes au petit déjeuner en couches généreuses trempées dans le café…allez roule lady ... et les filles des banshees  ont renfilé leur jean et filent... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 février 2017

échographie

j'ai dans les doigts un texte pas encore écrit un texte qui  parlera  de vie d'étape d'arrivée et de départ aussi de deuils à faire de colère de passé de présent   un texte autour duquel je tourne depuis les cartes mentales posées à même le plancher jeudi dernier dans ce petit bureau où je me suis pendant  4 ans 4 longues difficiles éprouvantes riches années ce petit bureau où je me suis vidée   ce texte j'ai peur de l'écrire c'est la peur qu'a la mère la main sur son ventre plein... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 décembre 2016

les oraisons du pire

    Des crocs contradictoires s’enfoncent dans la viande,  Venaison faisandée qui tremble,  J’ai des yeux pour voir  Ce que tu refuses de savoir  Mais je les ai clôturés à bon compte,  Et j’ai cousu dans le noir  Une bure de honte  Mes mains au fond de poches à douille,  J’en ai ras les couilles,  Ouais techniquement c’est pas possible  Mais j’emmerde la technique  Je m’abreuve à la lie  De métaphores vineuphoriques  Je capte la dérision du... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 17:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 octobre 2016

Les longues cordes

    Les longues cordes Me gardent prisonnière Dans ma bouche fermée Les cris tombent en poussière Des batteurs éclectiques Ont monté mon âme En neige émotionnelle Et je valse à mi-temps Sur le tempo cruel D’un crincrin mourant   J’entends de loin en loin Un geignement étrange Un grincement qui dérange Quelque chose qui sort Quelque chose qui mord Et qui prend de l’ampleur Sur l’archet des douleurs   J’ai monté mon âme En neige de femme Dans ma bouche le sang Se mêle aux arpèges Et je... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juillet 2016

A sec

  [illustration : l'inconnue de la Seine, Albert Rudomine - 1927 ]         Je vire sans boussole Dans un puits sans ombre Dehors la nuit s’agite Quand sous mes doigts trop sages Je m’évite   Plate et sans âme Je me dissous lentement Je rêve d’un jardin Dont les plantes cachent un secret Derrière des fleurs closes   À sec   Je ne ressens plus rien Derrière les barrières de sécurité Une silhouette gît sur le sol Je suis la face cachée D’une triste... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 07:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juin 2016

ici et sur les tombes

Des larmes de fougère Me coupent toute entière Glissante sans âme Gisante et  infâme Un nœud sanglote Dans ma gorge un  ruban rouge Dévide sa pelote Je piétine en silence au fond d'un jardin immobile Dont les feuilles factices Tracent sur mes joues Des lacets vibrants d’ombres pourpres J’aimerais disparaître Au fond du temps    Des larmes de fougère Me coupent toute entière Gisante sans âme Glissante In – femme J'ai posé ma tête sur l'épaule d'un rêve Je rêve... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,