08 juillet 2017

Visite

  Derrière la fenêtre, une silhouette  basse et gracieuse s'est arrêtée et le temps se suspend. Ma chienne beauceronne se jette contre la vitre. Des siècles de domesticité lui hérissent le poil, dans un face à face très ancien : animal domestique contre nature sauvage. Le renard s'est figé dans l'obscurité. C'est un adulte, à mon avis un mâle, vu sa taille. Il a le bout de la queue blanche. Il renifle avec intérêt l'herbe autour du barbecue, peut-être s'y trouve-t-il encore quelques traces olfactives et carnées. J’essaie... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 juin 2017

Jardinage en nocturne

[en illustration, une oeuvre du peintre japonais Hasui Kawase, 1883-1957]    Mes mots de nuit sont en jachère  J’ai laissé le piochon devant la porte ouverte  Sous mes ongles un peu de terre  Témoigne des travaux en cours   Je me souviens des soirs  Humides et lourds  Où les mots épongeaient sans savoir Mes sanglots sourds   Je suis la terre en friche  Où quelques fleurs sauvages  Ont poussé malgré tout   Le soir déploie ses parfums riches  Entre les... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 10:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 juin 2017

Envols ou le syndrome de Nils

  Première levée,  un matin qui sent encore l’orage. J’ai ouvert les volets et le jardin s’éveille, encore humide et sauvage. J'imagine un vol d’oiseaux par-dessus la maison, et je me vois, minuscule, devant la porte-fenêtre, partant peut-être. Je rentre à contrecœur. Pas un bruit à  l'intérieur. Le fait de les savoir encore endormis me bouleverse ce matin, j’ignore pourquoi. Peut-être parce que la fatigue de l’année accumulée me rend parfois difficile leur présence. Ces existences qui comptent … pour moi... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 08:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 juin 2017

De la difficulté de ne pas être un panda ousbek

    Entre les murs j'entends mes peurs qui rôdent  L'une est une femme qui porte un suaire  Une demi-vie posée sur ses épaules  Un peu de travers Elle marche en silence Sur les sentiers nocturnes de mon existence Et un feuillage doux froisse ses lèvres  Lorsqu’elle passe à travers la futaie des songes Je sens sa présence Entre le cauchemar et le rêve   L'autre est une vieille inutile Couchée en chien de fusil devant la porte Elle est là qui surveille Ronflant comme une aube morte ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juin 2017

sans (titre)

j'ai retiré un des rares posts politiques de ce blog car passé les élections présidentielles et le risque de se retrouver avec Le Pen présidente écarté il n'a plus de raison d'être. Je n'ai voulu ni blesser ni insulter.    
Posté par babayagga à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2017

Erehwon

[illustration : Anders Rokkum : http://rockum.tumblr.com/ ]   Les aiguilles de la pendule indiquent une heure aléatoire et je baigne dans mes désirs contradictoires. Je me suis levée avec ce monde qui dégringole et la journée m’a apporté son lot de malheur bien plié papier défroissé, l’entête m’est inconnue et ne peut apporter rien de bon, j’ouvre c’est confirmé, nos vies ne sont rien et nous avons mis en gage notre cage. L’homme en costume qui se grattait  les burnes a repris la montée après avoir fait son job de... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mai 2017

en chantier

[image : Oleksandr Hnatenko ]   En chantier de vous trouver par là la tête dans le caniveau et le cerveau à l'avenant dégouttant ses ombres sales pigeant que dalle et puant   En chantier un pauvre calembour quelques mots gerbés sur le clavier non-retour la boite à outil éventrée tripaille recomposée incapacité d'agir gésir un verbe obsolète pour dire l'incapacité d'agir l’inertie dans ma tête   Le chantier  est interdit aux personnes non habilitées qui n’ont pas sur leur chair épinglée la... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2017

disque enrayé

    C’est l’heure qui ne convenait pas Ou le jour Ou c’est moi Un disque usé jusqu’au sillon Tourne dans le salon Je suis un peu ébréchée sur les bords Là où frottent souvent Les sentiments Mes mains ont écrit trop de mots Au lieu de prendre à bras le corps Cette vie là Pourtant je sais bien Que ce ne sera pas pour une autre fois Alors quoi ? C’est l’heure qui ne convenait  pas Ou bien le jour Ou bien moi ?   Arrivée quand on ne l’attendait pas Elle restera Là Là Là Un disque usé jusqu’au... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mai 2017

Petite et sans ombre

[Ian Cumberland "Distance" ]   Mes rêves me rappellent à l'ordre Ils m'intiment de leur voix grave De revenir à moi-même, D’aller dans la bibliothèque en désordre Chercher Lorenzaccio Et son petit couteau Je m’en servais naguère Pour me curer les veines Ebauchant dans mes rimes Des rêves immobiles Je croyais vivre et maintenant je suis amère Je flotte entre deux univers Je sens l’un presqu’envolé L’autre désintégré Alors je creuse et je tombe Je me fais petite et sans ombre Sans voix Et sans envie.   ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 avril 2017

Allez voter !

  ...après le café ...en revenant de chez tata Huguette ...à pied à cheval en trotinette ....en allant chercher le pain ... main dans la main ou avec ton chien ...en vélo en pédalo en solo ...à l'ouverture ...en mangeant des oeufs durs ...avec Jean Louis ...avec Heidi ...en jogging en robe du soir ...en escarpins en talons noirs ...à 10 heures ou à midi ..à 18 heures  dix-neuf  ou même vingt ce coup ci ...avec ton poisson rouge ton doberman ton ousititi ...en chantant en reniflant ... [Lire la suite]
Posté par babayagga à 09:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]