Lisa_Vanin

 

[illustration : Lisa Vanin ; d'autres oeuvres ici]

Petit coup de mou...dire que j'y crois encore (j'y croâââââ  encore .... ) serait uuuuun peuuuu fooooort ...une crise d'à quoi bon serait plus juste pour qualifier ce que je ressens. 

Certes je prends toujours plaisir à feuilleter les pages de ce blog - plaisir quoique, les plus noires je les évite, elles sont là, c'est moi sur la ligne qui m'a conduite ici et maintenant, l'instant T comme Tétanisée, ça m'a toujours fait marrer l'instant T, quand j'étais petite je ne comprenais évidemment pas qu'il s'agissait du t de Time, je pensais que c'était parce qu'on entendait le son "te" dans le mot, après j'ai compris qu'il y en avait toute une famille, le Jour gît, l'Heure hâche ... chacun plus flippant que l’autre …

rôôô zut , alors que justement je me dis que à quoi bon, bref bref je me retrouve à délayer sur l'instant, le jour et l'heure, à blablater, à bababléer ... incorrigible je suis, va plutôt balayer les poils de ton pussetier.

J'ai sorti l'aspirateur, il me regarde de travers, le fil électrique sournoisement enroulé autour des pattes. J'ai mis en route le lave-vaisselle. J'ai ...quoi ? Qu'est-ce que je fais encore là, claquant le clavier comme si j'avais quelque chose à caqueter (belle allitération en k, si si reconnaissez, ça force le respect ) ?

Il fait un temps à arpenter les forêts. Les hêtres ont sorti leur écharpe de militant, les bouleaux tremblent un or qui n'en finit pas s'effeuiller dans un air pâle et froid, c'est un automne de fin des temps, un automne de derniers jours, si beau, toujours.

A quoi bon alors être tristement humain, à se vider en lettres noires sur écran total, à s’écorcher les synapses en vieux relents vains ….

Allez, stoppe tes jérémiades, prends donc un bain, sors ton chien, la vigne-vierge en a fini d’agoniser et cet automne l’aube est belle à pleurer.

Au Lecteur Attentif et Tatillon : ami du marais et visiteur occasionnel de mon isba poussiéreuse, tu remarqueras que, s'il a été question au cours de cette foutraquerie de passer l'aspi, le fil de mes pensées s'en est fort éloigné , souvent cela m'arrive, et je dérive ...