window_hasui_kawase

[en illustration, une oeuvre du peintre japonais Hasui Kawase, 1883-1957]

  

Mes mots de nuit sont en jachère 

J’ai laissé le piochon devant la porte ouverte 

Sous mes ongles un peu de terre 

Témoigne des travaux en cours

 

Je me souviens des soirs 

Humides et lourds 

Où les mots épongeaient sans savoir

Mes sanglots sourds

 

Je suis la terre en friche 

Où quelques fleurs sauvages 

Ont poussé malgré tout

 

Le soir déploie ses parfums riches

 Entre les peurs et la rage 

Sous un ciel sombre et doux.

 

***